Elle aime le vin et le fromage : cette Russe naturalisée a le potentiel d’être dans le top 20, qui est Varvara Gracheva ?

Varvara Gracheva, une passionnée de vin et de fromage d’origine russe désormais naturalisée, est une figure montante qui suscite l’engouement des amateurs. Sa connaissance pointue et sa passion débordante la placent déjà parmi les experts les plus prometteurs. Découvrons qui se cache derrière ce nom appelé à briller dans le top 20.

Une Française d’adoption passionnée par le vin et le fromage

Varvara Gracheva, d’origine russe, est devenue récemment une figure marquante du tennis français. À 23 ans, elle vit son premier Roland-Garros en tant que naturalisée française. Avec un accent de l’Est encore présent, elle affirme fièrement dans un français sincère : « Le vin, le fromage, le champagne, c’est la vie ». Une déclaration qui témoigne de son intégration réussie dans la culture française.

Un parcours remarquable à Roland-Garros

Lors de ce Roland-Garros, Varvara a brillamment atteint les huitièmes de finale après une victoire impressionnante contre la Roumaine Irina-Camelia Begu (127e) avec un score de 7-5, 6-3. Ce succès témoigne de son fort potentiel et de sa capacité à rivaliser avec les meilleures. C’est la première fois qu’elle porte la casquette tricolore sur la scène internationale, un symbole de sa nouvelle identité française.

La bienveillance du public parisien

Malgré ses craintes initiales, Varvara a été agréablement surprise par l’accueil chaleureux du public parisien. Elle raconte avec émotion : « Dans le public, quelqu’un a crié : ‘Ici, c’est chez toi !’, donc c’est sûr que jouer ici, ça me donne encore plus de motivation ». Une phrase qui résume parfaitement son sentiment d’appartenance à la France.

Lire  Comment climatiser efficacement sa cave à vin ?

De Moscou à Paris : Un parcours hors du commun

Née à 35 kilomètres de Moscou, Varvara arrive en France à l’âge de 16 ans après avoir vécu aux États-Unis, au Portugal et en Allemagne. Elle s’installe avec sa mère, qui enchaîne les boulots pour subvenir à leurs besoins. Elle passe son temps à l’Elite Tennis Center où elle est prise sous l’aile de Jean-René Lisnard, devenant pour elle un véritable deuxième père.

Une naturalisation indispensable pour son épanouissement

Jean-René Lisnard, ancien entraîneur de Daniil Medvedev, encourage Varvara à demander la nationalité française, bien qu’elle ne maîtrise pas encore la langue. En 2023, après sept ans en France, elle obtient son passeport français, officialisant ainsi son attachement à l’Hexagone.

Caractère déterminé, mais parfois difficile

Varvara Gracheva se distingue également par son tempérament exigeant. Selon son ancien coach Xavier Pujo : « Elle est très exigeante avec elle-même et avec les autres. Pas toujours de la bonne manière, parce qu’elle voudrait que tout aille trop vite, que tout soit trop bien. » Cette exigence, bien qu’un atout, peut parfois provoquer des frictions, mais c’est aussi ce qui la pousse à s’améliorer continuellement.

Objectif Top 20

La néo-Française réalise ses meilleures performances sur le court, atteignant même la 39e place mondiale début 2023. Bien que son caractère puisse parfois poser des défis, sa capacité à surmonter les obstacles et à persévérer fait d’elle une candidate sérieuse pour le Top 20 mondial. Son récent succès à Roland-Garros marque une étape importante dans cette direction.

Un avenir prometteur sur la scène internationale

Varvara Gracheva n’a pas seulement le talent, mais aussi la détermination pour atteindre des sommets. Elle pourrait même viser une place aux Jeux Olympiques, représentant fièrement la France qu’elle a appris à chérir.

Lire  Avis : Aérateur et Verseur de Vin Électrique - Cadeau Vin Idéal

Source: www.midilibre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *